Fuites sur l’iPhone 7 : plus de 72 millions commandés

C’est bien connu, les rumeurs animent la Bourse. C’est justement ce qui s’est passé il y a deux jours après fuite sur les commandes d’iPhone 7 lancées par Apple auprès de ses fournisseurs asiatiques. Le Taïwanais Economic Daily News, qui est à l’origine de la fuite, parle de 72 à 78 millions au lieu des 65 millions prévus.

L’iPhone 7 ne sortira qu’en septembre de cette année et pourtant il influence déjà les analyses financières et les cotations boursières. Le dernier rebondissement dans l’actualité de la marque à la pomme est lié aux commandes d’iPhone 7 qui ont été passées. Selon Economic Daily News, il s’agirait de 72 à 78 millions de modèles. Une revue à la hausse de ce qui a été prévu par les analystes financiers.

Commandes de l’iPhone 7 revues à la hausse, boursiers contents

À la suite de cette annonce, les cours boursiers d’Apple et de ses collaborateurs : Foxconn, TSMC, Pagatron et Largan, notamment, étaient en nette augmentation. Si la hausse de l’action Apple a atteint 1,27 % à Wall Street, ses fournisseurs ont vu leurs titres augmenter d’entre 4 et 9 %. Pourquoi cette information a-t-elle eu un tel impact sur les commandes du nouvel iPhone ?

D’abord, un nombre considérable de commandes signale la confiance d’Apple en son futur iPhone. Une confiance qui reste raisonnable si on compare la situation à celle de l’iPhone 6 S dont les commandes avaient atteint les 90 millions. Cet excès de zèle de la part d’Apple lui avait valu une revue à la baisse de sa production.

C’est également un retour aux chiffres de 2014 et 2015. Une époque qui a précédé le net recul des ventes d’Apple, au premier trimestre de 2016, ce qui a engendré la baisse du titre Apple de 19 % entre le 14 avril et le 13 mai. En commandant autant d’iPhone que ce qui a été vendu en 2014, Apple affirme un retour aux beaux jours.

Warren Buffett a contribué à la hausse du titre Apple

Un autre élément, qui est indépendant de la fuite sur les commandes, a contribué à cette hausse de l’action de la société dirigée par Tim Cook. Il s’agit de l’acquisition récente, par Warren Buffett au travers de sa firme Berkshire Hathaway, de plus d’un milliard de dollars de titres sous le signe de la pomme. L’homme d’affaires a profité de la baisse susmentionnée pour procéder à cet achat à un prix moins élevé. Toutefois, le volume de ce transfert a accéléré la reprise de l’action.

Lancement prévu en septembre

Apple semble donc sur le bon chemin de la reprise boursière, entrainant ses fournisseurs avec elle, et ce malgré un iPhone 7 qui ne promet pas beaucoup d’innovations. Le nouveau modèle sera probablement lancé lors de la réunion keynote de septembre. En attendant, vous pouvez toujours vous délecter des nouveautés Apple en ce qui concerne ses systèmes d’exploitation à la WWDC qui aura lieu entre le 13 et le 17 juin.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir par désactiver votre bloqueur de publicité.