Fujifilm remplace son X20 par le X30

Après une année en demie d’existence, Fujifilm annonce le remplacement de son compact expert X20 par un nouveau X30.

C’est en amont du salon IFA 2014 de Berlin que Fujifilm a décidé d’officialiser le remplacement de son compact expert X20 par un nouveau X30. Si l’électronique de son prédécesseur reste d’actualité, c’est avant tout son ergonomie qui a été revisitée.

Inspiré des codes esthétiques du X-Pro 1 haut de gamme, le X30 inaugure un tout nouveau boîtier, un savant mélange de rétro et modernité. C’est ainsi que l’appareil embarque toujours sa bague de mise en route et de zoom mécanique, mais elle se voit également équipée d’une bague électronique personnalisable, une nouveauté qui permet d’ajuster toutes sortes de réglages.

En troquant son viseur optique contre un viseur électronique « temps réel » OLED XGA (1024 x 768 pixels), la modernité s’invite dans la visée, un dispositif qui revendique un temps de latence de seulement 5 millièmes de seconde et un grossissement de 0,65x.

Il est bon de rappeler que le X30 embarque un capteur CMOS X-Trans II de 2/3 de pouce et de 12 millions de pixels capable de délivrer de très bons résultats grâce à la disposition ingénieuse des photodiodes et à l’absence de filtre passe-bas, un capteur complété par un zoom 28-112 mm f/2-2,8.

Il faut encore préciser que Fujifilm compte commercialiser son X30 à partir du mois d’octobre, au tarif de 550 euros.

photo-2-fujifilm-x30

photo-fujifilm-x30

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRosetta : plus que cinq sites d’atterrissage pour Philae
Article suivantFacebook veut promouvoir la qualité des contenus

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here