Galaxy J : Samsung étend encore sa gamme

Alors que cela faisait plusieurs semaines que les rumeurs évoquent un nouveau smartphone, Samsung vient de dévoiler son tout nouveau Galaxy J.

Alors que certaines rumeurs parlaient d’une mixité entre des fonctionnalités du Galaxy S4 et du Galaxy Note 3, le Galaxy J est un smartphone à part entière, sans attribut particulier hérité de la phablette, typiquement sans stylet S-Pen.

Concrètement, le Galaxy J est équipé d’un écran 5 pouces Super AMOLED d’une résolution de 1920 x 1080 pixels, d’un processeur quad-core Qualcomm SnapDragon 800 cadencé à 2,3 GHz, de 3 Go de mémoire vive, d’une capacité de stockage de 16 Go ou 32 Go extensibles pas micro SD selon les modèles. Il faut encore y ajoute un capteur photo de 13 mégapixels et une caméra frontale de 2,1 mégapixels, tous deux capables de réaliser des vidéos Full HD à 30 images par seconde.

Il faut encore préciser que les 137 x 70 x 8.6 mm du Galaxy J le rapprochent du Galaxy S4 et qu’il sera proposé au Japon dès la fin octobre à partir de 78 000 yens, soit environ 585 euros.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPad 5 : vers une concurrence déclarée aux PC ?
Article suivantBuzzfeed : les buzz vont bientôt se mettre au français

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here