Galaxy Note 5 : Samsung prépare sa nouvelle phablette

Pour succéder à la Galaxy Note 4, Samsung serait en train de préparer sa nouvelle phablette : la Galaxy Note 5.

Selon les diverses rumeurs, Samsung serait en train de préparer le successeur de la Galaxy Note 4, une nouvelle phablette qui devrait la Galaxy Note 5, une mise à jour majeure de son prédécesseur.

Selon SamMobile, cette Galaxy Note 5 porterait le nom de Project Noble ou Project Zen au sein des bureaux de Samsung. D’autres sources indiquent que cette phablette aurait le nom de code SM-N920F.Pour rappel, la Galaxy Note 4 portait le nom de code SM-N910.

Les rumeurs, qui sont de plus en plus nombreuses, évoquent une Galaxy Note 5 qui pourrait être équipée d’un écran S-AMOLED Quad HD en 2K ou 4K d’une définition de 2 560 x 1 440 pixels, un écran qui pourrait avoir une diagonale de 5,4 pouces ou 5,5, incurvé sur les bords.

Le Galaxy Note 5 pourrait de fait être le premier smartphone équipé d’un écran disposant de la technologie 4K.

Les rumeurs évoquent aussi un processeur capable d’effectuer de lourdes tâches pour cette phablette, ainsi qu’une excellente capacité de stockage pour stocker les vidéos 4K réalisées. Il pourrait s’agir d’une version améliorée de l’Exynos 7422, épaulée par 3 Go de mémoire vive et une carte eMMC de 32 Go.

Il est aussi évoqué la présence d’une puce tout-en-un comprenant un CPU, un GPU, un modem, un espace de stockage et la mémoire vive.

Aucune rumeur ne concerne pour le moment l’autonomie ou le châssis. La présence d’un capteur photo de 16 mégapixels à l’arrière et de 8 mégapixels à l’avant est par exemple aussi évoquée par les rumeurs.

Vu qu’il s’agit de rumeurs, la prudence est de mise avec ces affirmations.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentGmail : Google a déployé un nouvel écran de connexion
Article suivantLamborghini Aventador LP 750-4 Superveloce : moins de 7 minutes au Nürburgring

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here