Galaxy S6 : un benchmark révèle sa configuration hyper musclée

Un site chinois pourrait bien avoir déniché l’essentiel des caractéristiques hyper musclées du futur Galaxy S6 de Samsung.

Le site chinois cnmo.com pourrait bien avoir déniché l’essentiel des caractéristiques hyper musclées du futur fleuron de Samsung : le Galaxy S6. Le site publie en effet une capture d’écran de la base de données de l’application de benchmark pour mobiles AnTuTu, une illustration qui devrait logiquement correspondre au futur smartphone.

Estampillé de la référence SM-G925F, c’est le fait que l’appareil soit de Samsung et qu’il s’agisse d’une configuration hyper musclée qui laisse à penser qu’il devrait s’agir du Galaxy S6.

C’est par ce biais que l’on sait désormais que le Galaxy S6 sera doté d’une dalle de 5,5 pouces d’une définition de 2 560 x 1 440 pixels, d’un processeur 64-bits octo-core Exynos 7420 soutenu par une puce graphique Mali-T760 et 3 Go de mémoire vive. Son espace de stockage est de 32 Go alors que son capteur photo dorsal est de 20 mégapixels, équipé d’un stabilisateur optique, et que le frontal est de 5 mégapixels. Le tout étant animé par Android 5.0 Lollipop.

Vu qu’il s’agit d’un benchmark, seules des données techniques sont fournies. Il faut attendre d’autres rumeurs ou fuites pour en savoir plus sur son design et sa fabrication, notamment l’utilisation ‘une coque métallique.

Alors que rien ne prouve formellement qu’il s’agisse bel et bien du Galaxy S6, la configuration dévoilée par le site chinois cnmo.com semble suffisamment cohérente pour être crédible.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSergio : Ferrari célèbre les 60 ans de collaboration avec Pininfarina
Article suivantSalesforce abandonne Internet Explorer 7 et 8

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here