Geekbench : un processeur A10 d’Apple qui dépoterait

Le score d’une plate-forme prétendument animée par un processeur A10 d’Apple est apparu sur Geekbench. Cela laisse supposer que le futur iPhone 7 pourrait véritablement dépoter.

Les rumeurs concernant le futur iPhone 7 concernent essentiellement son design et ses supposées fonctionnalités. Hormis le fait qu’il devrait embarquer un processeur A10, on lit très peu d’information au sujet du chipset du futur smartphone vedette d’Apple. Grâce à une fuite relayée par le site néerlandais Techtastic, on en sait un peu plus les performances de son cœur, à savoir l’A10.

C’est sur le réseau social chinois Weibo que Techtastic a découvert la publication d’un score Geekbench d’une plate-forme prétendument animée par un processeur A10 d’Apple. Pour autant que cette information soit fiable, le smartphone en question a réalisé un score de 3 010 points. En comparant ce score aux environs 2 500 points réalisés par l’Exynos 8890 et le SnapDragon 820, on réalise très vite que l’A10 risque de véritablement dépoter, d’aller très très vite. En fait, pour obtenir un score pratiquement équivalent, il faut se tourner vers les chipsets Intel pour ordinateur, ce qui en dit long sur la performance de ce score.

Un A10 aux performances similaires au A9X

Selon Techtastic, les performances du chipset A10 d’Apple seraient pratiquement identiques à celles du chipset A9X qui équipe l’iPad Pro. En single-core, cette puce est même capable de dépasser les 3 200 points.

Le score multi-core de l’A10 n’est pas donné. Mais en sachant que l’A9X, qui est dual-core, est capable de dépasser les 5 500 points en multi, ce qui l’amène pratiquement au même rang que le SnapDragon 820 qui est quad-core ou l’Exynos 8890 qui est octo-core, cela présage vraiment que l’A10 sera particulièrement performant.

Pour autant que tout cela soit vrai, cela signifierait que le futur iPhone 7 devrait être aussi performant que la tablette iPad Pro. En supposant qu’Apple se soit enfin décidé à passer à une technologie quad-core, on pourrait même espérer nettement mieux.

Selon les rumeurs, cela serait TSMC qui produirait l’A10. Le chipset serait gravé en technologie 16 nm FinFET. La puce serait plus petite, ce qui supprimerait la nécessité de certains éléments de refroidissement du composant, mais réduirait également sa consommation d’énergie.

Bien que réjouissante, cette information est bien évidemment à prendre avec les réserves d’usage. Il n’en demeure pas moins qu’un tel niveau de performances est très prometteur.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec Stream, Microsoft présente une sorte de YouTube interne aux entreprises
Article suivantDoubleClick Leadership Summit de Google : des publicités plus immersives
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here