Gmail : comment voir si vos emails sont suivis avant de les ouvrir ?

Il existe désormais des outils pour le suivi des emails. Dès lors, comment savoir si un message est suivi, et cela sans l’ouvrir ? Grâce à l’extension Ugly Email.

Si vous êtes soucieux de votre vie privée, il faut savoir que les outils de suivi désormais disponible permettent de savoir quand vous avez ouvert un email, mais aussi où vous vous trouvez lorsque vous le faites, et même sur quoi vous cliquez ? Comme l’explique une vidéo publiée par Bananatag, « Les emails ne semblent pas différents de ceux de vos contacts, mais ils permettent d’obtenir des données sur quand, où, et comment vous interagissez avec le message ».

S’il existe des outils pour suivre les emails, il existe heureusement aussi des outils pour savoir si vos messages sont suivis. C’est par exemple le cas de Ugly Email.

L’avantage de cette extension pour le navigateur Chrome est qu’elle affiche si un email est suivi avant même que celui-ci soit ouvert. En l’occurrence, les messages suivis par leur expéditeur apparaissent avec un petit symbole en forme d’œil. De fait, si vous voyez ce symbole pour un email, vous saurez que vos actions avec ce message seront suivies et que c’est à vous de savoir ce que vous voulez faire, l’ouvrir ou le poubelliser.

À installer et utiliser, Ugly Email est très simple. Il suffit de le récupérer sur le Chrome Web Store et de l’ajouter à votre navigateur Chrome. Dès lors, il surveillera tous les messages arrivant dans votre boîte de réception Gmail.

En plus, l’équipe de développement promet de continuer à améliorer son outil pour l’adapter aux nouvelles techniques utilisées pour suivre les emails.
D’autres outils similaires à Ugly Email existent, par exemple PixelBlock.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSony étoffe sa gamme de smartphones avec deux nouveaux Xperia
Article suivantMicrosoft : l’Hololens à disposition des développeurs en 2016

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here