Google : 450 millions d’euros supplémentaires pour tripler son Datacenter finlandais

Ce sont 450 millions d’euros supplémentaires que Google compte ajouter à sa mise initiale de 450 millions d’euros pour tripler la surface de son Datacenter de Hamina, en Finlande.

C’est pour répondre à la demande croissante en matière de vidéos sur mobile que Google a annoncé vouloir agrandir son Datacenter finlandais de Hamina.

Google a déjà investi 450 millions d’euros en 2011 pour convertir une ancienne usine à papier en un Datacenter refroidi à l’eau de mer. Mais ce projet qui n’est pas encore 100% achevé, prévoit déjà une extension supplémentaire.

En effet, la firme de Mountain View compte investir 450 millions d’euros supplémentaires pour tripler la superficie de son installation. Si Google précise que c’est pour répondre à la demande croissante en matière de vidéos sur mobile, le géant d’internet ne fournit pas lus de détail sur l’échéancier.

Une chose est certaine, avec quasiment un milliard d’euros investis uniquement en Finlande, les infrastructures représentent d’immenses investissements. Cette tendance devrait se poursuivre u la croissance de la demande mondiale, ce qui impliquera investissements, mais aussi surface et énergie. Est-ce que tout cela est illimité ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUne Nexus 8 en approche ? C’est ce que laisse penser une publicité
Article suivantGoogle Glass : une seconde génération orientée plus musique

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here