Google Glass 2.0 : plus solides, résistantes à l’eau et pliables

Selon ce qui se dit au sujet des Google Glass 2.0, la seconde génération de lunettes connectée sera plus solide, résistante à l’eau et pliable.

La fin du projet Google Glass Explorer avait mis fin à la première génération de lunettes connectées, mais pas au projet en lui-même. En effet, la firme de Mountain View continue à développer son produit par le biais d’une seconde génération de lunettes connectées.

Le but de cette nouvelle version est bien évidemment de ne pas répéter les erreurs de la première version.

Pour commencer, ces Google Glass 2.0 seront plus destinées aux entreprises qu’au grand public, ce qui limite les contraintes du respect de la vie privée.

Le nouveau modèle sera aussi plus convivial avec la possibilité de plier les branches, ce qui n’était pas possible sur les Explorer.

Les Google Glass 2.0 seront aussi plus solides avec un renforcement pour mieux résister aux chocs et chutes qui peuvent survenir assez fréquemment dans certains environnements professionnels. Elles seront aussi résistantes à l’eau.

Il est aussi prévu que les Google Glass 2.0 embarquent un processeur Intel Atom pour de meilleurs performances, ainsi qu’une meilleure dissipation de la chaleur, deux défauts majeures de la première génération.

À croire 9to5Google, Google prévoirait de proposer les nouvelles Glass uniquement par l’intermédiaire de partenaires affiliés au programme Glass for Work, ce qui signifierait qu’elles pourraient ne pas être disponibles dans le commerce.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle Maps se souvient de tout !!!
Article suivantUn œil bionique pour rendre la vue aux personnes atteintes de dégénérescence rétinienne

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here