Google Glass : avancée notoire pour les aveugles

Alors que les Google Glass sont censées apporter une expérience de réalité augmentée pour les biens voyants, elles pourraient également apporter un certain confort de vision aux aveugles.

La notion de réalité augmentée en matière de vision est d’enrichir ce qu’on voit d’informations supplémentaires. Mais qui dit qu’il faut absolument voir pour pouvoir enrichir sa perception visuelle du monde environnant ? Personne, en tout cas pas Brandyn White et Andrew Miller !

Brandyn White et Andrew Miller sont en effet à l’origine d’une start-up, Dappervision. L’idée de leur projet est simple, utilisez les possibilités de Google Glass pour améliorer le quotidien des personnes aveugles ou à visibilité réduite. Le concept est hyper simple, il s’agit d’utiliser les fonctionnalités des Google Glass afin « d’expliquer » ce qu’elles voient à la personne.

C’est ainsi qu’une personne aveugle pourrait prendre une photo d’un objet et la poster sur un autre réseau social afin de demander aux internautes de quoi il s’agit, ou d’utiliser une base de données pour une reconnaissance quasi automatique des objets.

Ces deux fonctionnalités sont déjà en phase d’évaluation même s’il existe un problème de taille à résoudre, celui de l’accès à internet. En effet pour fonctionner, les deux méthodes nécessitent un réseau Wi-Fi à portée, ce qui peut être drastiquement contraignant.

L’idée étant louable, il ne reste plus qu’à espérer qu’elle aille encore plus loin…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMontre connectée : que la lutte commence !
Article suivantNokia Tablet : serait-ce le nom de la tablette Windows RT signée Nokia ?
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here