Google Glass : patience avant la suite

Les Google Glass semblent au point morts aujourd’hui. Retour sur ce qui s’est passé et ce qu’il va advenir.

L’actualité des Google Glass semble être au point mort ces derniers temps. La seule réelle information récente est que, en janvier, le projet est passé de Google X, le labo de recherche et développement du moteur de recherche, à celles de Tony Fadell de Nest. Avant de parler de ce que cela va impliquer pour l’avenir du projet, petit retour sur ce qui s’est passé.

Par les confidences d’un ancien membre du projet, on apprend que l’équipe d’ingénieurs de Google X chargée du développement des Google Glass était partagée entre la faction qui estimait que les lunettes devaient être portées toutes la journée à l’instar d’une paire de lunettes classique et celle qui estimait que cela ne devait être qu’un outil à utiliser ponctuellement. Malgré cette divergence, tout le monde s’accordait autour du constat que les Google Glass n’étaient qu’un prototype qui souffrait de nombreux problèmes.

Malgré le fait que le produit n’était pas au point et qu’il ne ressemblait à rien, Sergey Brin a décidé de le proposer aux consommateurs, du moins ceux qui avaient les moyens de payer 1 500 dollars pour ce gadget. « L’équipe savait que le produit n’était pas prêt pour un lancement », explique l’ancien employé.

Souffrant de ce déficit d’image, mais aussi de la polémique qu’elles ont suscitée contre elles du point de vue social, remonter la pente va être difficile, mais pas impossible.

En passant de Google X à Tony Fadell, les Google Glass changent totalement d’univers. Homme de produit, Tony Fadell ne va pas lancer un nouveau modèle avant que celui-ci soit fin prêt, ce qui risque bien évidemment de prendre du temps. Selon un de ses conseillers, « Ils veulent repartir de zéro et ne lanceront rien qui ne soit pas complètement terminé ». Il ajoute : « Il n’y aura pas d’expérimentation publique ».

Alors qu’on a déjà pris son mal en patiente jusqu’à maintenant, il ne reste donc plus qu’à encore attendre avant de voir enfin des Google Glass qui seront commercialisées.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDroit à l’oubli : le comité consultatif déconseille l’application au .com
Article suivantBarack Obama a eu droit à la primeur du premier iPhone

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here