Google : les sites accusés de piratage seront pénalisés

Le géant de l’internet va modifier son algorithme de recherche afin que les sites qui proposent de télécharger du contenu illégal soient rétrogradés dans les résultats affichés par le célèbre moteur de recherche.

Google a annoncé qu’il avait modifié l’algorithme de son moteur de recherche de manière à : « Trouver plus facilement des sources légitimes, avec des contenus de qualité ». En clair, les sites signalés à plusieurs reprises comme fournissant du contenu illégal n’apparaîtront plus dans les premiers résultats. Pour ce faire, Google va comptabiliser le nombre de fois où des liens ont été signalisés à juste titre comme illégaux en se basant sur les demandes de retraits des sites incriminés.

La firme de Mountain View a par ailleurs publié les demandes de retraits d’URL qu’elle recevait dans son Transparency Report. Les sites qui risquent d’être sanctionnés par Google sont : Fliestube.com, Extratorrent.com, TorrentHound.com, IsoHunt.com, BitSnoop.com, Torrentz.eu, Kat.ph, 4Shared.com, Flietram.com, FileSonicSearch.com, FileSonic.com ou encore ThePirateBay.se. Tous ces sites ont fait l’objet de plus de 100.000 demandes de retrait d’URL.

Pour le mois écoulé, Google a reçu plus de 4,4 millions de demandes de retrait, dont près d’une sur cinq émanait de la Recording Industry Association of America (RIAA), le lobby de l’industrie musicale qui regroupe EMI, Sony, Universal et Warner. L’industrie de la musique et celle du cinéma peuvent donc se réjouir.

Google tient à préciser qu’aucune page ne sera supprimée des résultats de recherche, à moins qu’il ne reçoive une notification du vrai détenteur des droits.

Par ailleurs, le géant de l’internet a également prévu un système de contre-notification : « Si des webmasters pensent qu’un lien pointant vers leur site a été retiré à tort en raison d’une demande déposée contre eux, ils peuvent envoyer un formulaire de notification de contestation.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTéléphonie : 10% des PME intéressées par Free Mobile
Article suivantApple : nouvelle build pour OS X Lion 10.7.5

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here