Google Loon : le Sri Lanka sera le 1er pays 100% couvert en internet

Le ministre des Affaires étrangères du Sri Lanka vient de le confirmer. Son pays sera le premier à offrir une connexion Internet sur 100% de son territoire, et cela grâce au projet Loon de Google.

C’est mercredi que Mangala Samaraweera, le ministre des Affaires étrangères sri-lankais, a déclaré « être fier de pouvoir annoncer dans quelques mois : le Sri Lanka couvert ». Pour cause, il a confirmé que le pays serait le premier à profiter de Loon, le projet de Google visant à utiliser des ballons en tant que relais pour apporter internet partout.

Suite à la signature d’un protocole d’accord avec Google, Harsha de Silva, l’adjoint au ministre du Développement économique, s’est tout autant félicité de cette annonce.

Historiquement, le Sri Lanka a toujours revendiqué une certaine avance technologique par rapport à ses voisins. En 1989, l’île était par exemple le premier pays d’Asie du Sud à introduire les téléphones portables. Alors que moins d’un quart de la population sri-lankaise dispose actuellement d’un accès à internet, la mise en place de Loon va signifier une avancée considérable.

Concrètement, le Sri Lanka sera en effet le premier pays à être à 100% couvert par l’internet.

Il est prévu que l’installation des ballons de Loon se fasse à partir du mois de mars prochain. Il va s’agir de lancer 13 ballons pour couvrir les 65 610 kilomètres carrés de l’île. Il est prévu que les fournisseurs d’accès locaux aient accès au réseau de ballons, ce qui devrait contribuer à une baisse des prix de la connexion à internet dans le pays.

L’accord ne prévoirait pas une rétribution directe de Google. En fait, la firme de Mountain View gagnera dans tous les cas dans cette opération, car cela fera des millions de nouveaux internautes qui utiliseront ses services.

En réponse à l’annonce de cette annonce, les réactions se sont avérées plutôt mitigées. Si certains se félicitent de l’amélioration de la couverture internet du pays, d’autres y voient une nouvelle manifestation de l’interventionnisme américain, voir un moyen pour les États-Unis d’espionner le Sri Lanka.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDroit à l’oubli : Google ne veut pas l’appliquer au monde entier
Article suivantSE370 : Samsung intègre un chargeur sans fil Qi à un moniteur pour ordinateur

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here