Google Maps : 40 000 corrections par mois

Que cela soit le Rhône qui disparait mystérieusement de cartes à Genève ou le domicile d’un habitant du New Jersey qui est annoncé comme étant l’entrée d’un parc public, Google Maps contient des erreurs. Pourtant, loin de l’application Plans d’Apple, il n’y a pas de polémique notoire.

Alors que les erreurs de l’application Plans d’Apple avaient provoqué une levée de boucliers contre elle, la principale application concurrente, Google Maps, n’est pas loin à l’abri des erreurs, des erreurs mêmes grossières. Il s’agit par exemple du Rhône qui « oublie » de sortir du Lac Léman à Genève, ou d’un domicile, d’un habitant du New Jersey qui est annoncé comme étant l’entrée d’un parc public, une erreur qui a perduré durant trois ans !

C’est en parlant d’erreurs de cartographie qu’on apprend que plus de 40 000 demandes de corrections sont mensuellement soumises à Google.

Avec un risque d’erreur croissant en fonction du nombre de données, une erreur est toujours possible.

La question qui pourrait réellement être posée serait de savoir pourquoi les utilisateurs semblent plus indulgents avec Google Maps qu’avec Plan ?

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité