Google Maps : 40 000 corrections par mois

Que cela soit le Rhône qui disparait mystérieusement de cartes à Genève ou le domicile d’un habitant du New Jersey qui est annoncé comme étant l’entrée d’un parc public, Google Maps contient des erreurs. Pourtant, loin de l’application Plans d’Apple, il n’y a pas de polémique notoire.

Alors que les erreurs de l’application Plans d’Apple avaient provoqué une levée de boucliers contre elle, la principale application concurrente, Google Maps, n’est pas loin à l’abri des erreurs, des erreurs mêmes grossières. Il s’agit par exemple du Rhône qui « oublie » de sortir du Lac Léman à Genève, ou d’un domicile, d’un habitant du New Jersey qui est annoncé comme étant l’entrée d’un parc public, une erreur qui a perduré durant trois ans !

C’est en parlant d’erreurs de cartographie qu’on apprend que plus de 40 000 demandes de corrections sont mensuellement soumises à Google.

Avec un risque d’erreur croissant en fonction du nombre de données, une erreur est toujours possible.

La question qui pourrait réellement être posée serait de savoir pourquoi les utilisateurs semblent plus indulgents avec Google Maps qu’avec Plan ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIFA 2013 : que nous réserve Samsung pour le 4 septembre ?
Article suivant4G : incompatibilité avec la TNT ?
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here