Google Photos : le service reste actif même après désinstallation de l’appli

Si vous avez testé l’application Google Photos sur un appareil Android et que vous l’avez désinstallée, cela ne signifie pas que le service est arrêté.

C’est lors de la dernière conférence Google I/O que la firme de Mountain View a lancé son nouveau service Google Photos, un service qui est désormais dissocié de Google+.

Le principal avantage de Google Photos est que l’espace de stockage disponible sur le cloud est illimité et gratuit pour l’application.

Histoire de comparer Google Photos à d’autres services concurrents similaires tels que Facebook, Flickr, Microsoft ou Apple, de nombreux utilisateurs ont certainement téléchargé et installé cette appli pour la tester. Dans certains cas, elle a certainement aussi été désinstallée.

Justement, en parlant de la désinstallation. Les développeurs de l’appli Google Photos pour Android ont choisi de ne pas placer les options du service directement dans l’application, mais de les ajouter dans les paramètres du compte Google. Si cela ne change rien lors de l’utilisation de l’application, cela change tout lors de sa désinstallation.

En effet, le magazine Nashville Business Journal a découvert que le service Google Photos restait activé même lorsque l’application pour Android était désinstallée.

Alors que rien n’indique que Google compte corriger ce mode de fonctionnement de l’application dans un avenir proche, la meilleure chose à faire pour ceux qui ont désinstallé l’appli Google Photo est bien évidemment d’aller dans les paramètres de son compte pour désactiver l’option autorisant le chargement des images vers les serveurs de Google.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentHololens : Microsoft vise en priorité les entreprises
Article suivantApple officialise l’iPod Touch de 6e génération

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here