Google Search : un bouton « Buy » sur mobiles

Afin de permettre aux mobinautes d’acheter un produit directement depuis les résultats de recherche, Google va ajouter un bouton « Buy ».

Afin de venir concurrencer Amazon et eBay sur le marché du commerce électronique, Google vient d’annoncer l’arrivée d’un nouveau bouton. Ce bouton « Buy » arrivera bientôt dans les résultats de recherche pour mobile lorsqu’un mobinaute recherchera un produit.

Le fait de cliquer sur ce bouton va rediriger le mobinaute vers une autre page où il aura la possibilité de personnaliser notamment le mode de livraison avant de confirmer son achat.

L’arrivée de ce bouton ne concernera pas tous les trafics de recherche vu qu’il ne s’adresse qu’aux mobiles.

Il est d’ores et déjà certain que ce bouton « Buy » sera prochainement au cœur des débats, car il va marquer un changement radical pour Google. En effet, l’arrivée de ce bouton va faire passer la firme de Mountain View de simple moteur de recherche à boutique en ligne. Le fait que le géant de l’internet précise bien n’être qu’un intermédiaire dans la transaction, la réalité est tout de même que c’est Google qui propose le bouton « Buy » pour passer à l’acte d’achat.

Cela semble d’autant plus vrai que l’acheteur n’aura pas besoin d’introduire ses données personnelles à chaque achat, Google conservera ses données lors du premier achat. Un détail loin d’être négligeable vu qu’il signifiera un gain de temps pour l’acheteur, mais aussi le fait que Google récupérera l’argent de l’acheteur avant de le transmettre au vendeur. Pour ce qui est de la facture, elle pourra afficher le nom du vendeur ou celui de Google selon la forme de paiement.

Cette annonce va certainement susciter une réaction de la concurrence. Quelle va-t-elle être ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle Car : à la conquête des routes ouvertes
Article suivantRosetta : 12 images qui montrent la formation de la queue de la comète

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here