Google Shopping veut s’inspirer d’Amazon

Dans le but de mieux s’imposer face à Amazon, Google compterait s’inspirer de son concurrent dans le commerce en ligne pour introduire l’achat en 1 clic.

En 2009, une majorité des internautes américains se tournait d’emblée vers Google pour réaliser leurs achats en ligne. Aujourd’hui, ils sont désormais 39% à s’orienter spontanément vers Amazon contre seulement 11% vers Google. Face à ce retournement dans l’e-commerce, le géant de l’internet va tenter de réagir alors même que le marché est en pleine mutation avec l’avènement de la mobilité.

Pour doper son activité en matière d’e-commerce, Google compte doter son Google Shopping de fonctionnalités inspirées d’Amazon, à commencer par la possibilité d’acheter en un clic. photo-google-shopping

Il va s’agir d’un changement majeur pour Google vu qu’actuellement son service redirige simplement vers les sites partenaires avec un paiement qui s’effectue sur les sites des boutiques en ligne ayant accepté de signer avec Google Shopping pour obtenir davantage de visibilité. Le passage à l’achat en 1 clic va obliger la firme de Mountain View à collecter les informations bancaires des internautes, ainsi que leur adresse de facturation et d’expédition, dans le but de transmettre directement le paiement aux partenaires.

Une autre idée de Google serait de venir concurrencer l’offre Premium d’Amazon, facturée 79 dollars, qui propose une livraison en deux jours. L’option Express actuellement proposée par Google propose bien des livraisons le jour même, mais uniquement pour un nombre d’articles limité et que pur certaines villes américaines.

Rien ne présage encore que ses modifications seront disponibles pour tous les utilisateurs vu qu’elles sont actuellement en phase d’évaluation. Une chose est néanmoins certaine, Google compte mettre en œuvre les moyens nécessaires pour contrer Amazon sur son propre terrain.

Reste aussi à savoir si tout cela aura un effet de ce côté-ci de l’Atlantique.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMars : effervescence autour de mystérieuses émanations de méthane
Article suivantGoogle News : la presse espagnole joue au Calimero

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here