Google utilise des réseaux neuronaux pour vous aider à répondre à vos e-mails

L’application de messagerie Inbox va être dotée d’une nouvelle fonctionnalité utilisant de l’intelligence artificielle pour vous suggérer des réponses appropriées aux e-mails que vous recevez.

Vous croulez sous les e-mails est n’avez pas le temps de répondre à tous comme il faudrait le faire ? Pas de panique. Google va vous proposer un outil pour grandement vous simplifier la vie.

Justement, afin de simplifier la vie des personnes qui croulent sous de (trop) nombreux e-mails, Google leur propose déjà Inbox, une application de messagerie lancée l’année dernière qui se présente plus comme un assistant personnel que comme un simple client de messagerie. Pour aider son utilisateur à gérer tous ses messages, cette appli est dotée d’outils avancés.

L’important dans tout cela étant qu’il ne s’agit pas d’une application figée, mais d’un outil qui évolue avec le temps.

De l’évolution avec les nouvelles fonctionnalités

Si Inbox évolue, c’est tout d’abord parce que Google ajoute régulièrement de nouvelles fonctionnalités à l’application, la dernière en date étant « Smart Reply » qui sera proposée cette semaine. Qu’ajoute ce nouvel outil ? La génération de réponses appropriées à vos e-mails.

Concrètement, « Smart Reply » va scanner le contenu des e-mails entrant afin d’en déterminer le sujet et générer trois courtes réponses appropriées au contexte du message. L’utilisateur n’a qu’à choisir, voire aussi personnaliser l’une ou l’autre des propositions faites par l’outil. Vous l’aurez compris, cela va notablement faciliter les réponses, donc accélérer la productivité.

De l’évolution par le machine learning

Si Inbox évolue, c’est aussi parce que Google dote son application d’outils utilisant du machine learning, c’est-à-dire d’intelligence artificielle capable d’autoapprendre de ses propres expériences. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie simplement que plus vous utiliserez les fonctionnalités avancées d’Inbox, plus celles-ci vont s’améliorer dans le temps et devenir de plus en plus pertinentes.

Justement, « Smart Reply » utilise du machine learning dans le but d’améliorer les réponses qui seront proposées à l’avenir. Comme l’explique Bálint Miklós, le système d’apprentissage cherche à comprendre le contenu du message sans être coincé par un mot inconnu dans le but de proposer trois réponses contextuellement appropriées, correctes du point de vue grammatical, « un système qui fonctionne de manière plus fiable qu’un système de règles ».

Alors que « Smart Reply » sera disponible dès cette semaine pour la version anglaise de l’application mobile Inbox, il est bon de souligner que ce n’est pas la première fois que Google utilise de l’intelligence artificielle ou du machine learning. La firme de Mountain View a en effet mis en service un réseau neuronal artificiel cet été dans le but de mieux identifier les spams et les escroqueries par phishing.

L’important dans tout cela, c’est d’être conscient que tout n’est pas forcément parfait à l’heure actuelle, mais qu’avec cette notion d’autoapprentissage, les outils de Google vont s’améliorer.

Être assisté pour répondre à vos e-mails est-il une bonne chose ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNASA : il y aurait pu avoir de la vie sur Mars, mais les vents solaires ont presque tout enlevé
Article suivantDe nouveaux carnivores aquatiques révèlent la propagation de la vie sur terre il y a 278 millions d’années

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here