GoPro : une concurrente nommée Sony HDR-AS20

Si la caméra GoPro fait figure de référence, il faut qu’elle se méfie de la Sony HDR-AS20, une caméra poids plume qui fournit d’excellentes images.

L’incontestable domination de la GoPro pour filmer les cascades et les activités de plein air pourrait être remise en cause avec l’arrivée de la Sony HDR-AS20. Malgré son poids plume de 90 grammes, y compris pile et étui protecteur, cette caméra délivre d’excellentes images comme le prouvent les vidéos de test.

Avec sa capacité à enregistrer près de 90 minutes de vidéo sur une carte SD de 8 Go, son micro stéréo, son stabilisateur de l’image, tout est au rendez-vous pour séduire, même s’il est conseillé de lire le mode d’emploi pour faire les bons choix au niveau des petits boutons sur le côté de la caméra.

Commercialisée à 250 dollars, soit le prix des GoPro haut d’entrée de gamme, la Sony HDR-AS20 est proposée à un prix très intéressant pour faire de la vidéo en 1080 HD et de la photo à 11,9 mégapixels en grand-angle (170 degrés sans SteadyShot / 120 degrés avec SteadyShot).

Il est à noter que différents accessoires sont disponibles, comme la trousse de fixation autour de la tête (40 dollars), la télécommande pour poignet (150 dollars), ou un kit complet incluant la caméra, la télécommande et des attaches (350 dollars), et même un écran ACL plus grand que celui de la caméra (120 dollars).

Essai de la caméra Sony HDR AS20 :

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTrès haut débit : feu vert pour sept réseaux d’initiative publique
Article suivantAndroid : Google améliore son service Wallet

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here