Guerre des télécoms en France : la mise en garde de Fleur Pellerin

Initiée par Free Mobile, une guerre des télécoms se déroule actuellement en France sur fond de batailles tarifaires. Dans un message de mise en garde, Fleur Pellerin dénonce les risques d’une telle guerre.

À l’instar de ce qu’essaie de dire Arnaud Montebourg depuis plusieurs mois, Fleur Pellerin met en garde sur l’actuelle guerre des télécoms qui agite la France. Pour la ministre déléguée chargée de l’Innovation et de l’Économie numérique, cette guerre ne sera pas sans conséquence.

Invitée de France Info, Fleur Pellerin a notamment fait référence au Japon, à la Corée du Sud et à Singapour, des pays qui sont déjà en train d’envisager la 5G. Mais pour que cette 5G arrive aussi un jour en France, il faudra que les opérateurs puissent investir et, pour cela, qu’ils disposent de moyens. Dans ce sens, l’actuelle guerre des prix, et des marges, ne peut que nuire à l’avenir des télécoms françaises.

Est-ce que le message de mise en garde de la ministre déléguée chargée de l’Innovation et de l’Économie numérique aura été entendu ? Certainement, mais est-ce que la priorité des opérateurs est dans le futur alors que leur avenir se joue déjà aujourd’hui ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYahoo Mail : revirement de design avec le retour des onglets
Article suivantConcours de la DARPA : quel est le meilleur robot du monde ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here