Accueil » Science » Hayabusa 2 : décollage encore reporté

Hayabusa 2 : décollage encore reporté

Déjà reporté de dimanche à lundi, le décollage de la fusée H-2A qui doit lancer la sonde Hayabusa 2 a été reporté une seconde fois.

C’était en raison de conditions météorologiques défavorables que le lancement de la fusée H-2A qui doit emmener la sonde Hayabusa-2 n’a pas eu lieu comme prévu dimanche. Reporté à ce lundi, ce décollage n’a toujours pas eu lieu. Le report est cette fois dû à des vents violents.
Selon le journal Ashi Shimbun, la prochaine fenêtre de tir serait prévue pour mercredi.

Selon un porte-parole de l’Agence japonaise d’exploration spatiale (JAXA) : « Nous allons tout mettre en œuvre pour lancer la sonde avant le 9 décembre ». Cette date butoir correspond à la fin de la période de tir optimale pour atteindre l’astéroïde 1999 JU3, un astéroïde d’environ 900 mètres de diamètre qui orbite entre Mars et la Terre.

Il est à rappeler que la mission de Hayabusa 2 est ambitieuse. Elle va durer dix ans et son objectif est de ramener dure Terre des échantillons de son sous-sol en 2020.

Si tout se passe bien, la sonde arrivera à la mi-2018 dans le voisinage de l’astéroïde. Elle restera environ une année notamment en larguant sur ce rocher le véhicule robotisé Minerva2 et l’atterrisseur Mascot, mais aussi en lâchant un impacteur qui aura pour mission d’exploser et de creuser un cratère de plusieurs mètres de diamètre. Hayabusa-2 se posera alors sur l’astéroïde pour recueillir des matériaux du sous-sol dans le but de les ramener.

Alors que la mission de Rosetta et Philae ont captivé les foules, la mission de Hayabusa 2 sera nettement moins médiatique. Le fait de ramener des échantillons sur Terre va la rendre beaucoup plus intéressante, mais le fait que la sonde n’enverra aucune image de l’espace ne va pas susciter un engouement populaire.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

Le Japon cherche à savoir ce qu'il est advenu de son satellite ASTRO-H

ASTRO-H ne répond plus ! Le Japon cherche son satellite d’observation

C’est le 17 février dernier, de son Centre spatial de Tanegashima à Kagoshima, que l’Agence …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *