High-Tech : 2013 est bientôt mort, vive et bonne année 2014 !

On arrive au terme de 2013, une année technologiquement bien remplie. Qu’est-ce que va nous réserver 2014 sur le plan du High-Tech ?

Le mois de décembre est traditionnellement le mois des rétrospectives et des projections sur l’année à venir. Pourquoi ne pas en faire de même au niveau de la High-Tech ?

Que faudra-t-il retenir de l’année 2013 ? Hormis les premiers écrans incurvés, le monde des smartphones n’a vécu qu’une prolongation de l’année dernière. Il faut néanmoins relever que les grandes tailles sont de plus en plus d’actualité avec l’émergence confirmée des phablettes, mais aussi qu’Android a définitivement supplanté iOS en termes de nombre de ventes.

Les grands faits de 2013 sont à chercher ailleurs, par exemple du côté de « House of Cards », cette première série conçue pour être visionnée en ligne, en l’occurrence sur Netflix. Il faudra aussi retenir GTA V, le jeu le plus cher de l’histoire, mais aussi celui qui s’est vendu le plus vite. Le jeu est également au centre de cette fin d’année avec les sorties de la Xbox One et de la PS4, les consoles de nouvelle génération.

Moins technologique, il faudra aussi retenir l’entrée en Bourse fracassante de Twitter ou les refus de rachats de Snapchat, comme les déboires de BlackBerry ou le scepticisme face aux derniers produits Microsoft.

Mais alors, que nous réserve 2014 ? Entre lunettes et montres connectées, les accessoires connectés devraient véritablement décoller l’année prochaine. Du point de vue des performances, l’arrivée du 64 bits dans les appareils mobiles devrait se généraliser, comme de définitions de plus en plus vertigineuses pour les écrans.

Mais, ce que tout le monde attend, c’est de la « vraie » innovation, au même titre que les smartphones il y a 7 ans, les tablettes il y a 4 ans. Dans ce sens, il est bien évident que tout le monde compte sur Apple, créateur de tendance, mais sera-ce le cas ? Et, surtout, cette innovation sera quoi ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLa vidéo « Yahoo! Voice Assistant » n’a rien à voir avec Yahoo!
Article suivantAviation : l’utilisation des appareils électroniques est autorisée par British Airways

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here