Il ne faut pas confondre zodiaque astrologique et zodiaque astronomique

Il arrive régulièrement que certains affirment que les signes astrologiques ne seraient pas ceux que l’on croit. En fait, il ne faut pas confondre zodiaque astrologique et zodiaque astronomique.

Souvent pour faire valoir un soi-disant scoop, certains affirment que les signes astrologiques ne seraient pas ceux que l’on croit, prétendre que vous n’êtes pas Bélier, mais Poissons, pas Taureau, mais Bélier, pas Gémeaux mais Taureau, ou encore qu’il y a un treizième signe appelé Serpentaire entre Scorpion et Sagittaire !

Pour ceux qui croient à l’astrologie, ces soi-disant révélations ont de quoi être perturbantes. En fait, cela ne devrait pas dans cette polémique est vieille. Elles révèlent surtout une profonde méconnaissance des bases mêmes de l’astrologie en mélangeant le zodiaque astrologique et le zodiaque astronomique, ce qui peut s’expliquer par le simple fait que les signes et constellations portent le même nom.

En fait, l’astrologie se fonde sur le déplacement des planètes dans une bande circulaire de 360° ceinturant le ciel : la fameuse roue du zodiaque. Celle-ci est subdivisée en douze parties égales : les douze signes du zodiaque. Ces signes reflètent la trajectoire du Soleil autour de la Terre au fil de l’année avec une symbolique des signes liée aux saisons. Bien que portant leurs noms, les douze signes ne dépendent pas des constellations éponymes.

L’utilisation de ces noms s’explique simplement par le fait que lorsque l’astrologie s’est constituée, il y a plusieurs millénaires, la roue du zodiaque définie à partir des saisons se superposait quasi parfaitement avec celle des constellations. Pour des raisons pratiques, la tradition astrologique a conservé ces appellations.

Alors que le changement progressif de direction de l’axe de rotation terrestre a décalé le zodiaque astronomique, ce phénomène n’a aucune influence sur le zodiaque astrologique. Il existe certes un décalage, mais un décalage normal vu que les douze signes n’ont jamais été définis à partir des constellations.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBouygues Telecom annonce un réseau dédié aux objets connectés
Article suivantFIFA 2015 : grosse polémique autour des changements

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

2 Commentaires

  1. Bravo et merci de remettre ainsi es pendules à l’heure. Grâce à vous, après avoir fait progresser nos horloges et montres d’une heure, nous pouvons espérer qu’une fois de plus quelques propos inconsidérés et récurrents ne feront pas régresser l’astrologie, en confondant signes et constellations.

  2. Ce commentaire est très bien fait. Je ne suis pas sûr qu’il mette fin à la polémique engagée car elle est tellement de mauvaise foi qu ‘on est en droit de se demander si cette façon de procéder de manière répétitive (tous les 2 ou 3 ans) n’a pas qu’un seul but : éradiquer l’astrologie en la ridiculisant.

    Votre explication a le mérite d’être très claire : il ne faut pas confondre les signes et les constellations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here