Infiniti : un coupé Q80 Inspiration résolument sportif

Sous des lignes fuselées, le concept de coupé à quatre portes Q80 Inspiration est très premium, mais fait surtout très sport.

Nissan compte sur sa marque de luxe, Infiniti, pour développer ses parts de marché. La très réussie Q30 devrait bien lancer les affaires même si elle n’est pas encore commercialisée. D’ici là, la suite des événements prévoit une majestueuse Q80 Inspiration, un concept de coupé à quatre portes qui préfigure le prochain haut de gamme de la marque.

Alors que peu de données sont pour le moment connues, on sait déjà que cette Q80 Inspiration possédera une longueur de 5 052 mm pour une largeur de 2 027 mm et un empâtement de 3 103 mm, de majestueuses dimensions qui laissent songeur. Posée sur d’immenses jantes à 5 rayons doubles de 22 pouces, cette voiture possède déjà une certaine singularité vu que son toit abaissé à seulement 1 350 mm lui donne une silhouette inhabituellement sportive pour une ce genre de véhicule.Infiniti trouve l'Inspiration avec la Q80

On sait que l’engin sera mu par un hybride à traction intégrale proposant la conduite autonome, mais aussi que les performances du moteur seront comme à l’accoutumée validées par Sebastian Vettel en personne. À cela, il faut ajouter un châssis promis très léger et rigide, le tout accompagné d’une suspension adaptative perfectionnée.

À cela, il faut encore ajouter des portes qui s’ouvrent en portefeuille sur les quatre places traitées individuellement sous un cocon composé de verre acoustique allégé, de fibre de carbone, d’aluminium et de cuir, une ouverture des portes qui appartient au concept au même titre que l’absence de rétroviseurs, une conception qui compte ne pas casser les lignes en goutte d’eau de la voiture.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGaz à effet de serre : la responsabilité de l’agriculture
Article suivantGalaxy Note 4 : sortie anticipée pour contrer l’iPhone 6

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here