Institut Culturel de Google : inauguration du Lab parisien

C’est ce mardi 10 décembre 2013 que Google a inauguré le Lab de son Institut Culturel de Paris, un espace de 340 m2associant la culture et la technologie.

Alors que cela fit plus de deux ans que Google a créé son Institut Culturel à Paris, à la rue de Londres dans le IXe arrondissement, c’est ce mardi 10 décembre 2013 qu’un nouvel espace de340 m2 a été inauguré, le Lab.

Si l’Institut Culturel était jusqu’à présent dévolu à la plateforme internet, l’ouverture du Lab va désormais permettre une rencontre entre les acteurs de la culture et les ingénieurs de Google, car la vocation du Lab ne sera pas d’être une galerie, un musée virtuel ou un lieu d’exposition, mais simplement un espace de recherche associant la culture et la technologie. Ouvert aux artistes, il ne le sera que rarement au public.

Avec ses équipements expérimentaux, cet espace se veut un symbole de l’engagement de Google vis-à-vis de l’Art, mais surtout « un lieu d’échanges et de débats » explique Amit Sood, directeur de l’Institut.

Si plusieurs musées se montrent sceptiques face aux objectifs de Google en matière d’Art, ce scepticisme semble être aussi de mise pour la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, qui a préféré décliner l’invitation.

Pour finir, il faut encore préciser que l’Institut Culturel de Google propose une plateforme numérique regroupant trois projets distincts :

  • Art Project : 40 000 images d’œuvres d’art en haute résolution, mais aussi des monuments à visiter de l’intérieur ;
  • Projet World Wonders : des sites historiques modélisés en 3D à explorer ;
  • Expositions d’archives : qui recensent des évènements, des personnages historiques ou bien des progrès scientifiques.
L'atelier du « Lab »
L’atelier du « Lab »
L'écran géant interactif du « Lab » de Google.
L’écran géant interactif du « Lab » de Google.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTélécoms : Arnaud Montebourg veut mettre la croise sur le dos de Free Mobile
Article suivantThe Pirate Bay : bientôt un site en « .pe » ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here