Accueil » Technologie » Internet : 2011, l’année de tous les dangers

Internet : 2011, l’année de tous les dangers

La journée mondiale contre la cybercensure est l’occasion de faire le point sur l’année écoulée.

Chaque année, le prix Reporters sans frontière du Net-Citoyen est décerné par Google et Reporters Sans Frontière (RSF). À cette occasion, le bilan de 2011 fait état d’une violence sans précédent à l’encontre des citoyens actifs sur le web.

Reporters Sans Frontière estime à 200 arrestations durant l’année, mais déplore aussi cinq morts de citoyens engagés dans une mission d’information. Mais avec les actuels crimes perpétrés en Syrie, ce bilan risque bien de s’alourdir dramatiquement.

Dans son rapport pour 2011, RSF ajoute Bahreïn et le Belarus à la liste des pays « ennemis » d’internet. Les deux pays rejoignent l’Arabie Saoudite, la Birmanie, la Chine, la Corée du Nord, Cuba, l’Iran, l’Ouzbékistan, le Turkménistan.

Si certains pays font blocage contre l’information véhiculée par internet, contre les droits civiques et la liberté de paroles, d’autres pays « civilisés » qui prennent des mesures disproportionnées pour « se » protéger. Ces pays dits « sous surveillance sont l’Australie, la Corée du Sud, Les Émirats arabes unis, l’Égypte, l’Érythrée, la France, l’Inde, le Kazakhstan, la Malaisie, la Russie, le Sri Lanka, la Thaïlande, la Tunisie et la Turquie.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]

Ça pourrait vous intéresser

L'Europe a validé les règles, la neutralité du Net est maintenant effective

L’Europe valide les règles concernant la neutralité du Net

En présentant les lignes directrices de la neutralité du Net, le BEREC donne son feu …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *