Internet : la SNCF se prépare au Wi-Fi dans les TGV

Depuis le temps que l’on parle de l’internet dans les TGV, aucune solution n’est pour le moment généralisée. Pourtant, la SNCF s’y prépare.

Comme le souligne Guillaume Pepy, la SNCF a déjà investi entre 30 et 50 millions d’euros pour mettre le Wi-Fi dans le TGV Est et sur Thalys. Le problème est que ce genre d’installation est très chère vu qu’il faut compter 350 000 euros par rame, soit plusieurs dizaines de millions d’euros pour équiper toutes les rames TGV.

Comparativement, la SNCF a pu déployer internet dans les gares sans que cela lui coute de l’argent, grâce à un financement par la publicité.

L’idée des chemins de fer français serait de trouver un même genre de solution pour doter ses trains de l’internet, trouver un modèle économique viable en regard des solutions techniques qu’il faudra mettre en place pour proposer du Wi-Fi est de l’internet dans les trains à grande vitesse.

Bien que ce dossier semble mort depuis le temps que l’on attend que les choses se décantent, cela à l’air d’enfin bouger vu qu’Axelle Lemaire, la secrétaire d’État chargée du Numérique, vient d’annoncer que la SNCF « lancera un appel d’offres pour proposer un accès internet» dans les trains, dans le cadre de sa prochaine stratégie numérique ».

Cette déclaration ne fait pas forcément avancer les choses en ne donnant pas de date de disponibilité du service. Cette annonce a pourtant le mérite de mettre en avant que ce dossier n’est pas mort et qu’il avance, certes lentement.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMieux vaut ne pas lire sur une tablette avant de se coucher
Article suivantCybersécurité : quelles doivent être vos résolutions pour 2015 ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here