iOS : Apple veut améliorer son image en bannissant les antivirus

Apple est en train de bannir tous les antivirus de son App Store, une décision qui viserait à améliorer l’image sécuritaire d’iOS.

Cela faisait quatre ans et demi que l’application VirusBarrier était proposée dans l’App Store, jusqu’à son retrait. Cette application antivirus avait pour but d’analyser les fichiers externes, que cela soit les pièces jointes au e-mail ou les fichiers stockés sur le cloud.

Jeff Erwin, le PDG d’Intego qui est l’éditeur de VirusBarrier, explique avoir été averti de ce retrait par Apple. Le motif invoqué par la marque à la pomme est que le descriptif de l’application était « trompeur », qu’il laissait penser qu’iOS pouvait être potentiellement la cible de virus.

En réaction, Intego a fait appel de cette décision et réécrivant clairement la description de VirusBarrier pour l’App Store. « Nous avons été aussi clairs que possible pour dire que ce n’était pas un scanner, mais une protection des pièces jointes et des fichiers du cloud », explique Jeff Erwin. Malgré cela, Apple n’a pas fait revenir VirusBarrier dans l’App Store.

Il affirme comprendre parfaitement la position d’Apple qui ne veut pas que les utilisateurs croient qu’il y a des virus sur iOS, tout en reconnaissant qu’Intego a reçu des commentaires négatifs d’utilisateurs qui ne comprenaient pas l’utilité de l’application. Il admet que de nombreux utilisateurs n’ont aucune connaissance technique, mais…

Le gros, mais est que VirusBarrier, respectivement Intego, n’est pas la seule application concernée par le nettoyage amorcé par Apple, plusieurs autres applications antivirus ont également été bannies de l’App Store. De fait, au-delà d’un simple problème de descriptif qui peut induire en erreur, c’est contre tous les programmes antivirus pour iOS que la firme de Cupertino a lancé une offensive, tout cela au nom de son image de marque en matière de sécurité.

Comme l’explique encore Jeff Erwin, les utilisateurs qui ont VirusBarrier continueront à recevoir les mises à jour, alors que les autres ne pourront plus installer l’application.

Pour se convaincre qu’il s’agit d’une opération à grande échelle de la part d’Apple, il suffit de rechercher des antivirus dans l’App Store pour se rendre compte que les résultats proposés sont désormais principalement des jeux, des apps de confidentialité et des applications pour trouver les téléphones perdus. Les applications véritablement liées aux virus, comme VirusDetector, sont rares et, selon toute vraisemblance, devraient prochainement disparaitre dans un avenir proche.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAndroid Wear : une nouvelle fonction pour retrouver votre téléphone
Article suivantGoogle : fautif, mais blanchi par la FTC

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here