iPad Mini : Apple prépare un écran Retina pour la seconde version

L’iPad Mini 2 pourrait bien être équipé d’un écran Retina, c’est en tout cas ce que prétend CNET.com en affirmant qu’AU Optronics travaillerait déjà sur un écran de 2 048 x 1 536 pixels.

La comparaison entre la résolution de 1 024 x 768 pixels de l’iPad Mini et les 2 048 x 1 536 pixels ne choquent pas forcément trop en raison du rapport de taille, 7,9 pouces contre 9.7 pouces, sans parler de la qualité des couleurs bien évidement.

D’ailleurs, cette « basse » résolution pouvait s’expliquer par un segment de marché des tablettes numériques de 7 pouces très agressif au niveau des tarifs. Pourtant, à en croire CNET.com, AU Optronics travaillerait déjà sur l’écran du prochain iPad Mini 2 et celui-ci devrait être doté de la précieuse mention Retina avec une résolution de 2 048 x 1 536 pixels. Est-ce qu’Apple aurait une nouvelle fois décidé de changer son fusil d’épaule en n’axant pour tout de même proposer un iPad Mini haut de gamme ? Cela pourrait se confirmer si cette information se vérifie. Il est vrai que le succès actuel de l’iPad Mini pourrait donner des idées à la firme de Cupertino…

Pour rappel, voici un bref résumé des caractéristiques de l’actuel iPad Mini : écran tactile LED IPS 7,9 pouces (1 024 x 768 pixels), processeur Dual Core A5, capteur iSight 5 mégapixels et caméra FaceTime HD 720p, 16, 32 ou 64 Go de mémoire interne, GPS, accéléromètre, micro, haut-parleur, connecteur Lightning, Wi-Fi/Bluetooth, le tout pour des dimensions de 200mm x 134,7mm x 7,2mm et un poids de 308 grammes. Sa version 16 Go Wi-Fi est proposée à partir de 339€.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTwitter – Flickr : de nouveaux filtres pour titiller Instagram
Article suivantÉlysée : un nouveau site internet orienté sur l’information présidentielle

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here