iPhone 5 : la guerre des chiffres

Est-ce que les ventes d’iPhone 5 sont vraiment très en deçà des estimations faites ? Telle est la question que se posent beaucoup d’analystes financiers.

L’annonce du quotidien japonais Nikkei relayée par le Wall Street Journal a provoqué un léger tsunami au niveau des marchés boursiers. En effet, en annonçant une importante diminution des commandes d’écran pour l’iPhone 5, les médias ont spéculé sur de mauvaises ventes du dernier smartphone d’Apple.

Mais voilà qu’un autre son de cloche, émanant de Mark Moskowitz de J.P. Morgan, donne une autre explication à ces baisses de commandes. En effet, selon lui, le rendement des productions c’est notablement amélioré ce qui permet à Apple de ne plus devoir commander du surplus pour compenser les composants défectueux. Concrètement, cela signifierait en réalité que le rendement de la fabrication des iPhone 5 s’est drastiquement amélioré.

Sans qu’Apple ne donne aucune explication pour le moment, ni information sur le volume de ses ventes, c’est donc la guerre des chiffres qui fait rage autour de la commercialisation de l’iPhone 5, de savoir si la firme à la pomme arrivera écouler les 43 millions d’unités estimées pour ce premier semestre 2013.

Quand est-il vraiment ? En tout cas le titre Apple a fait le yo-yo entre acheteur et vendeur, selon qu’ils privilégiaient une explication ou l’autre… Affaire à suivre.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentJailbreak : Pod2g le promet en même temps que la mise à jour iOS 6.1
Article suivantNexus 4 : mort annoncée ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here