iPhone 5S : est-ce que la NSA va s’approprier les empreintes digitales ?

L’annonce du nouvel iPhone 5S par Apple pose certaines interrogations sur la vie privée des utilisateurs. Est-ce que quelqu’un, typiquement la NSA, pourrait s’approprier les empreintes digitales à l’insu de l’utilisateur ?

Apple joue la sécurité en sortant un iPhone 5S équipé du système Touch ID de reconnaissance d’empreintes digitales. Mais cette nouveauté suscite déjà de nombreuses interrogations, notamment sur le niveau de sécurité de cette technologie.

Situé au niveau du bouton d’accueil, en bas de l’écran tactile, le capteur permet à l’iPhone de scanner l’empreinte digitale de l’utilisateur pour l’identifier et ainsi utiliser la biométrie plus fiable pour déverrouiller son smartphone. Mais comme le dit aussi Apple, cela allait également servir à authentifier l’utilisateur lors d’achats sur iTunes. Si le Touch ID pouvait contribuer à la démocratisation de la biométrie, cela pose la question des données recueillies par le lecteur d’empreintes digitales, cette donnée étant nettement plus sensible qu’un simple mot de passe.

En associant cela à l’actuel scandale de la cybersurveillance organisée par la NSA, certains n’hésitent pas à imaginer que ce dispositif pourrait servir à l’Agence nationale américaine de sécurité pour recueillir simplement toutes les empreintes digitales des utilisateurs d’iPhone 5S.

Face à ces accusations suppositoire, Apple s’est empressé de répondre que les scans des empreintes digitales seront cryptés, qu’ils ne seront pas conservés sur des serveurs distants où ils pourraient être la cible de hackers, et que ces informations seront stockées directement dans la puce du téléphone, à un emplacement séparé du reste des données.

La question qui se pose est de savoir ce qui se passera lors de la découverte d’une faille dans le système ou une intrusion, Apple n’étant pas particulièrement reconnu pour sa réactivité en matière de sécurité.

Est-ce que des «faux doigts» en silicone peuvent tromper Touch ID? On ne sait pas si cela peut arriver ! Et si on me coupe le doigt? Et si la NSA met la main sur mon téléphone ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec le Nexus 5, Google s’apprête à contrarier l’iPhone 5S
Article suivantiPhone : toujours pas de NFC, Apple préfère iBeacons pour le paiement mobile
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Ça fait juste bientôt 10 ans que ce système existe sur des ordinateurs portables, Apple n’a strictement rien inventé et c’est un peu tard pour s’inquiéter de la diffusion de ces capteurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here