iPhone 6 – iPhone 6 Plus : les précommandes sont ouvertes !

C’est à partir d’aujourd’hui, le vendredi 12 septembre 2014, que les précommandes pour les iPhone 6 et iPhone 6 Plus sont ouvertes.

Comme annoncé à l’occasion de sa keynote, c’est à partir d’aujourd’hui, le vendredi 12 septembre 2014, que les précommandes pour les iPhone 6 et iPhone 6 Plus sont ouvertes. Si le site Apple accepte fort logiquement les précommandes, c’est également le cas de plusieurs opérateurs.

Histoire de ne pas laisser le soufflé médiatique retombé. C’est donc aujourd’hui qu’Apple a ouvert les précommandes pour ses deux nouveaux modèles d’iPhone, le 6 et le 6 Plus, mais aussi pour que les acheteurs potentiels ne comparent pas trop les offres actuelles pour voir que ce sont les appareils sous Android qui sont étanches, se rechargent sans fil ou encore proposent de la 4G à plus de 150 Mb/s.

Malgré cela, de nombreux acheteurs se rueront sur l’Apple Store ou chez les opérateurs.

Alors que l’iPhone 6 est proposé à 710€ en version 16 Go 820€ en 64 Go et à 920€ en version 128 Go, ou que l’iPhone 6 Plus est vendu 810€, 920€ et 1020€ selon les mêmes capacités de stockage, SFR propose par exemple un iPhone 6 à 180€ avec un forfait 12 Go à 85 euros/mois, 380 euros avec un forfait 5 Go à 40 euros/mois ou encore 420 euros avec un forfait 3 Go à 35 euros/mois. L’iPhone 6 Plus étant sans surprise facturée 100 euros de plus.

Darty et la FNAC ont également annoncé l’ouverture des précommandes alors qu’Orange et Bouygues Telecom promettent une ouverture des précommandes « pour bientôt ».

Il est par ailleurs bon de préciser que les livraisons seront attendues à partir 19 septembre.

iPhone 6 : précommandez dès aujourd'hui chez Apple, les opérateurs et les revendeurs
iPhone 6 : précommandez dès aujourd’hui chez Apple, les opérateurs et les revendeurs

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMondial de l’Automobile 2014 : Mercedes annonce un restylage de la Classe B
Article suivantSnapchat : Facebook ne démord pas de l’idée

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here