iPhone 6S : pas de nouvelles fonctionnalités grâce au Force Touch

Selon les dernières rumeurs concernant le futur iPhone 6S, la technologie Force Touch ne devrait pas apporter de nouvelles fonctionnalités, simplement des raccourcis.

La technologie Force Touch n’est pas nouvelle, Apple l’a déjà proposée sur l’Apple Watch et les derniers MacBook. Elle sert à différencier différentes pressions sur l’écran ou un pavé tactile dans le but d’accéder à de nouvelles fonctionnalités.

Cela fait maintenant un certain temps déjà que le futur iPhone 6S est justement annoncé avec la technologie Force Touch. La question qui se pose est donc de savoir quelles seront les fonctionnalités accessibles par cette technologie ?

Le site 9to5mac affirme avoir obtenu quelques informations à ce sujet. Selon lui, le Force Touch ne devrait apporter aucun nouveau type d’action aux prochains iPhone, mais simplement un accès plus rapide à des raccourcis.

Comme exemple, le site 9to5mac cite un utilisateur de l’application Plans qui pourrait lancer une navigation GPS simplement en effectuant une pression de longue durée sur un lieu. Dans le même ordre d’idée, dans l’application Musique, une pression prolongée sur un titre pourrait proposer plusieurs options. Dans Safari, appuyer sur un mot permettrait d’accéder à sa définition. Etc.

La technologie Force Touch aurait aussi son utilité au niveau des icônes d’applications, comme ajouter directement un rendez-vous en appuyant de manière prononcée sur Calendrier, ou accéder à sa messagerie en appuyant de manière prononcée sur l’icône de l’appli Téléphone.

9to5mac indique encore qu’Apple va mettre une API à disposition des développeurs pour qu’ils puissent exploiter la technologie Force Touch dans leurs applications.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle : BMW ne va pas lâcher le domaine alphabet.com
Article suivant(R)evolution of Steve Jobs : un opéra à la gloire du cofondateur d’Apple

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here