ISS : 6h41 dans l’espace pour tirer 110 mètres de câbles

Barry Wilmore et Terry Virts sont sortis dans l’espace pendant 6 heures et 41 minutes pour notamment tirer 110 mètres de câbles.

Initialement prévue vendredi dernier, la sortie dans l’espace de Barry Wilmore et Terry Virts a finalement eu lieu le samedi 21 février. Ce report de 24 heures était dû aux inquiétudes au sujet des scaphandres, notamment au sujet d’un problème récurrent avec une pièce du système de refroidissement.

Malgré toutes les inquiétudes, la sortie dans l’espace des deux astronautes américains s’est déroulée sans aucun souci. Elle a duré 6 heures et 41 minutes.

Pour cette opération, Barry Wilmore et Terry Virts sont sortis avec des sortes de grosses valises qui contenaient des câbles et des équipements. Ils ont notamment installé plus de 110 de câblages pour pouvoir permettre, à terme, permettront l’amarrage de deux futurs vaisseaux spatiaux privés construits par les sociétés privées SpaceX et Boeing.

Perpétuellement en contact avec les ingénieurs au sol à Houston, les deux astronautes ont travaillé si efficacement qu’ils ont même pu réaliser un travail supplémentaire préparatoire pour la prochaine sortie dans l’espace prévue ce mercredi 25 février. Une troisième sortie est par ailleurs également prévue pour le dimanche 1er mars.

Pour Terry Virts, cette sortie dans l’espace était sa toute première sortie dans l’espace. Après s’être élancé dans le vide à 435 kilomètres au-dessus du Pacifique Sud, il a déclaré : « Plutôt cool ». Barry Wilmore, l’actuel commandant de l’ISS, en était lui à sa deuxième sortie dans l’espace.

Cette 185e sortie dans l’espace de l’histoire de l’ISS était destinée à permettre à la Station spatiale internationale de recevoir les futurs vaisseaux spatiaux construits par Boeing et SpaceX, des vaisseaux spatiaux qui devraient acheminer des astronautes à la station dès 2017.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple condamné à payer 533 millions de dollars pour violation de brevets
Article suivantVol des clés de cryptage des SIM : Gemalto se veut confiant

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here