ISS : seconde réparation dans l’espace

Après être déjà sortis dans l’espace samedi, deux astronautes ressortiront ce mardi dans l’espace, pour finir la réparation entamée.

Ayant découvert un dysfonctionnement dans un circuit de climatisation, la NASA a tout d’abord essayé de régler ce problème à distance. Faute d’y être complètement parvenue, elle a alors décidé d’envoyer des astronautes dans l’espace pour changer la pompe à ammoniac défectueuse.

C’est ainsi que Rick Mastracchio (53 ans) et Mike Hopkins (44 ans) sont sorti une première fois dans l’espace, samedi. Lors de cette sortie, ils ont mis 5 heures et 28 minutes pour démonter la pompe défaillante, qui pèse tout de même 355 kilos et a la taille d’un gros réfrigérateur, pour l’arrimer à un tronçon de l’ISS où elle pourra attendre jusqu’à qu’un emplacement de stockage permanent luis soit trouvé.

Initialement prévue hier, lundi, une seconde sortie dans l’espace aura lieu ce mardi, avec les deux mêmes astronautes, pour mettre en place la pompe de remplacement. Pour autant que tout se passe bien, la durée de cette seconde sortie ne devrait pas excéder les 6h30 et devrait permettre de rétablir la situation normale.

La NASA précise encore que, depuis le début de cette panne le 11 décembre dernier, la climatisation de l’ISS est assurée par un second circuit qui n’est pas capable, à lui seul, de satisfaire tous les besoins de la station, d’où l’urgence de cette réparation.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentJoyeuses Fêtes : le dilemme des Français
Article suivantRéférencement : Google toujours opaque à Facebook

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here