Jailbreak – iOS 7 : attention à ne pas aller trop vite !

Tous les adeptes de jailbreak sont pressés de voir arriver un jailbreak grand public pour leur iPhone sous iOS 7. Mais ce n’est pas si simple que cela…

On parle de jailbreak pour l’iOS 7 depuis la sortie du dernier système d’exploitation mobile d’Apple. Si toutes les informations qui circulent actuellement font état de réelles avancées, tout n’est pas si simple, tant s’en faut.

La première chose est de savoir pourquoi jailbreaker son iPhone. Juste pour le débrider ? Non, aussi pour pouvoir installer d’autres applications, que cela soit Cydia ou d’autres tweaks. Justement, c’est là que le bât blesse !

En effet, la team Evad3rs vient de récemment publier une photo de Cydia tournant sur l’iOS 7 d’un iPhone 5S, mais ce que ne dit pas la photo, c’est si tout cela fonctionne correctement. Dans ce sens, Planetbeing précise qu’il reste encore beaucoup de travail de ce côté-là.

En effet, Evad3rs vient de publier sur son site une liste de tweaks compatibles avec cette nouvelle version de Cydia. Si tous les tweaks fonctionnent avec le jailbreak de l’iOS 6.1.3, cela n’est de loin pas le cas pour les versions plus récentes, tous les tweaks n’étant pas utilisables. Par exemple, le jailbreak de l’iOS 7 pour l’iPhone 5S donne accès à Mobile Terminal, Mobile Substrate et Preference Loader, alors qu’iFile, Substrate Safe Mode et Volume Customize sont partiellement compatibles, et Activator, Emphasize, f.lux, Zephyr ou encore Zeppelin ne fonctionnent pas.

En résumé, avant qu’une solution de jailbreak soit 100% opérationnelle, il faudra aussi régler ces problèmes de compatibilité pour tout le tweaks. Dès lors, attention à ne pas aller trop vite !

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentBlackBerry : du cannibalisme signé Apple
Article suivant[Vidéo] iOS 7 : la preuve de l’incohérence de la sécurité

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here