JO de Sotchi : pas de vidéos « mobiles » pour les journalistes !

Mauvaise nouvelle pour les journalistes sportifs, il ne fera pas bon travailler à Sotchi lors des prochains Jeux Olympique d’hiver. Il leur sera en effet interdit d’utiliser leur smartphone et tablette pour filmer, et encore moins pour diffuser ces images sur les réseaux sociaux.

En vertu des droits de diffusion en vigueur, il est interdit aux journalistes de publier des vidéos sur Twitter, Instagram ou encore Vine. Faire cela exposerait le contrevenant à la révocation de son accréditation. Plus loin encore, les autorités russes viennent de rappeler que les journalistes qui utiliseront leur smartphone ou tablette pour diffuser des images sur les réseaux sociaux seront exposés à la même sanction.

Si cette mesure, et la menace latente, semble drastique, il faut préciser qu’elle n’a rien voir avec les autorités russes en particulier, ni avec les organisateurs des Jeux Olympiques de Sotchi. En effet, la même règle s’appliquait déjà lors des derniers JO de Londres.

Le Comité International Olympique (CIO) précise que cette règle s’applique uniquement aux vidéos, que les photos prises par les journalistes pourront être prises et partager sans restriction sur les réseaux sociaux.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPad Mini Retina : disponibilité au compte-gouttes
Article suivantYouTube : de nouvelles chaînes Canal+

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here