Elle attaque en justice ses parents pour des photos publiées sur Facebook

En Autriche, des parents se retrouvent devant la justice pour avoir publié sur Facebook des photos de leur fille. Elle les accuse d’avoir violé son intimité.

Des photos la montrant en train de manger comme un cochon sa glace au chocolat, la montrant en train de se baigner dans un caniveau, la montrant même nue dans son berceau, ou encore sur son pot alors qu’elle était âgée de deux ans, c’est ce genre d’images que les parents de Carinthiene ont publié pendant des années sur Facebook. Une fois devenue adolescente, elle a eu beau supplier ses parents de retirer ces clichés du réseau social, ils n’ont jamais voulu obtempérer en argumentant qu’elle était si mignonne. C’est pour cette raison que, maintenant qu’elle a atteint sa majorité, elle a décidé de les poursuivre en justice pour violation de son intimité.

« Ils n’ont aucune honte, aucune limite… Chaque étape de ma vie a été photographiée et ils ont tout rendu public ! », explique la jeune fille au quotidien Heute. C’est ainsi que son avocat a recensé quelque 500 clichés qui violent son intimité, des images publiées sans son consentement.

De sérieuses chances d’obtenir gain de cause

Même si la cadre légale est plutôt souple en Autriche au sujet de la diffusion d’images sur les réseaux sociaux, il n’en demeure pas moins que Carinthiene possède de sérieuses chances d’obtenir gain de cause devant la justice. Si elle possède des chances sérieuses, c’est avant tout parce que l’absence de son consentement est avérée.

De plus, ce sont aussi des photos très intimes d’elle qui ont été publiées sur Facebook, pas seulement à la famille proche, mais aussi quelque 700 « amis » des parents, soit des collègues de travail ou de vagues connaissances. Carinthiene avoue d’ailleurs craindre le jour où elle croisera ces personnes dans la rue.

Dans son verdict, si le tribunal donne raison à la jeune fille, ses parents encourent principalement une peine financière en tant que dédommagement pour le traumatisme occasionné à leur fille et la destruction de sa vie personnelle. Cette affaire devrait faire réfléchir les parents qui n’hésitent pas à publier des photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux. Un jour ou l’autre, ils pourraient le regretter.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here