Kim Dotcom : pas d'accès au dossier d'accusation

Alors que les avocats de Kim Dotcom avaient demandé un accès à toutes les pièces du dossier d’accusation de la justice américaine, la Cour suprême néo-zélandaise a refusé cette demande.

Kim Dotcom ne compte pas être extradé vers les États-Unis. C’est dans ce sens que lui et ses avocats font tout ce qui est en leur pouvoir pour tenter de faire durer la procédure. C’est de cette manière qu’ils avaient demandé toutes les pièces du dossier d’accusation de la justice américaine afin de pouvoir préparer la défense.

Malheureusement pour le fondateur du site MegaUpload, la Cour suprême néo-zélandaise n’a pas considéré cette requête de la même manière. Elle a en effet suivi l’accusation qui dénonçait le fait que cette manœuvre ne vise qu’à encore retarder l’avancée de la procédure au motif de pouvoir étudier l’immense quantité de mails constituant le dossier d’accusation.

De fait, déjà repoussée à plusieurs reprises, l’audience sur l’extradition de Kim Dotcom est toujours programmée pour le 7 juillet prochain. Selon le verdict de cette audience, le fondateur du site MegaUpload et trois coaccusés pourraient être renvoyés vers les États-Unis où ils risqueraient des peines pouvant aller jusqu’à 20 ans de prison.

Nouveau revers judiciaire pour Kim Dotcom
Nouveau revers judiciaire pour Kim Dotcom

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle Glass : mieux vaut ne pas les porter dans certains endroits !
Article suivantDe plus en plus de livres numériques piratés, les chiffres qui parlent

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here