King Digital Entertainment : l'éditeur de Candy Crush veut entrer en Bourse

Fort du succès de ses jeux, notamment Candy Crush, l’éditeur King Digital Entertainment souhaite désormais passer à la vitesse supérieure en entrant en Bourse.

Que cela soit avec la populaire saga Candy Crush, Farm Heroes ou encore Papa Pear, le groupe King Digital Entertainment revendique actuellement plus de 300 millions d’utilisateurs uniques chaque mois dans le monde, pour un chiffre d’affaires qui est passé de 22 millions de dollars au premier trimestre 2012 à 602 millions de dollars au quatrième trimestre 2013 !

Fort de ce succès auprès des mobinautes, King Digital Entertainment a déposé une demande d’entrée à la Bourse de New York auprès de l’autorité boursière américaine, la SEC.

Selon Riccardo Zacconi, cofondateur et directeur général de King Digital Entertainment, cette entrée en Bourse pourrait permettre de lever jusqu’à 500 millions de dollars, une manne financière qui pourrait servir à saisir des opportunités stratégiques.

Il faut préciser que si beaucoup de monde connait les jeux de King Digital Entertainment, l’éditeur représente aussi six studios créatifs en Europe, ainsi que des bureaux à Malte et à San Francisco.

Candy Crush Saga : en route vers Wall Street !
Candy Crush Saga : en route vers Wall Street !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 8 : AOC lance des moniteurs tactiles spécifiques
Article suivantFrance : une Direction du numérique pour l'éducation pour superviser l'informatique scolaire

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here