La CIA s’intéresse depuis longtemps aux données personnelles des clients d’Apple

Selon The Intercept, la CIA tente d’accéder aux données personnelles des utilisateurs de produits Apple depuis 2006.

Alors que l’on a tendance à pointer du doigt, la National Security Agency (NSA) pour ses pratiques douteuses pas toujours encadrées, la réalité est que d’autres agences de renseignement américaines ont eu le même genre d’agissements. À croire The Intercept, c’est en effet depuis 2006, avant même l’annonce du tout premier iPhone, que la CIA a commencé à organiser des réunions en vue de percer les secrets d’Apple dans le but d’accéder aux données personnelles des utilisateurs.

Alors que le premier iPhone a été annoncé début 2007 et commercialisé à la mi-2007, la CIA a commencé à organiser des réunions annuelles pour envisager les solutions, tant hardware que software pour percer les défenses mises en place par Apple.

Par exemple, une version spéciale de Xcode, l’environnement d’Apple pour la création d’applications iOS, aurait été développée pour créer des backdoors dans les applications et faciliter l’interception des données transmises par ces dernières sur des iPhone ciblés. Dans le même ordre d’idée, le système de mise à jour d’OS X aurait été piraté pour faciliter l’introduction d’un keylogger visant à espionner la frappe au clavier sur les ordinateurs Mac.

Cette nième révélation sur les pratiques des services de renseignement américain poser une nouvelle la question des motivations réelles de ces pratiques qui dépassent visiblement le simple cadre de la recherche d’activités terroristes.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCybersurveillance : la NSA, objet de plainte déposée par Wikipedia
Article suivantTrois idées pour « mieux » taxer les géants de l’internet

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here