La fragmentation, l’éternel problème d’Android

Les dernières statistiques d’utilisation d’Android révèlent que la fragmentation est toujours de mise, une situation qui ne va pas s’améliorer avec l’arrivée d’Android 6.0 Marshmallow.

Comme chaque mois, Google a publié les statistiques mensuelles de son système d’exploitation mobile Android.

Le constat est toujours le même avec la présence de Lollipop, mais aussi celle de Gingerbread, d’Ice Cream Sandwich, de Jelly Bean et de KitKat.

La bonne nouvelle est que seule la part de Lollipop progresse en passant de 5,1% à 7,9% alors que toutes les autres versions reculent, Jelly Bean 4.1 de 0,7 point, Jelly Bean 4.2 de 0,7 point, Ice Cream Sandwich 4.0 de 0,3 point, Gingerbread 2.3 de 0,3 point, tout comme KitKat 4.4 et Lollipop 5.0 qui reculent également de 0,3 point.

La situation ne va guère s’améliorer dans les mois à venir vu que Google va lancer Android 6.0 Marshmallow, une nouvelle version qui va ajouter de la fragmentation.

Le problème de cette fragmentation est que cela devient aussi un véritable casse-tête pour les développeurs vu qu’ils ne peuvent pas pleinement profiter des nouvelles fonctionnalités du système d’exploitation et devant rester compatibles avec des versions d’Android datant de 2011, comme Ice Cream Sandwich.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec Moments, Twitter veut promouvoir les tweets les plus populaires
Article suivantGoogle Search : les recherches deviennent majoritairement mobiles

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here