La France peut tester les messages éphémères de Facebook

Depuis jeudi, les utilisateurs français de Facebook servent de cobaye pour Facebook. Ils peuvent tester les nouveaux messages éphémères avant tout le monde.

Les messages ont fait le succès de Snapchat. C’est ce qui a certainement donné l’idée à Facebook de proposer la même fonctionnalité. Elle est désormais en phase de test sous le simple nom de « messages éphémères ».

Une fois n’est pas coutume, la France sert de pays test

Habituellement, les nouvelles fonctionnalités sont généralement testées aux États-Unis. Pas cette fois. C’est en effet la France qui a le privilège de pouvoir tester ces messages éphémères avant tout le monde. Plus exactement, c’est depuis jeudi soir, 20h00.

« Nous faisons un petit test en France d’une application qui permet aux gens d’envoyer des messages qui disparaissent une heure après leur envoi », a indiqué une porte-parole de Facebook. Elle a précisé que « des messages qui disparaissent donnent aux gens le choix d’une autre option amusante quand ils communiquent sur Messenger ».

La fonctionnalité est aussi bien disponible avec l’application Messenger pour iOS que pour Android.

Durée de vie limitée, mais plusieurs fois visible

À la différence de Snapchat où les contenus éphémères ne peuvent être vus qu’une seule fois, ceux proposés par Facebook ont aussi une durée de vie limitée, une heure, mais pourront par contre être visionnés plusieurs fois pendant ce temps.

Il est à souligner que ces messages éphémères sont une fonctionnalité qui peut être activée, ou désactivée bien entendu. Bien évidemment, si le test est concluant, cette possibilité sera par la suite étendue à d’autres pays.

Facebook s’inspire encore une fois du côté de Snapchat

Bien que leader des réseaux sociaux, Facebook semble en manque de créativité. En effet, ces messages éphémères ne sont en fait qu’une idée empruntée à Snapchat. En 2012 déjà, la firme de Menlo Park avait lancé Poke, une application qui copiait déjà Snapchat, puis Slingshot toujours une appli qui joue sur l’éphémère.

Est-ce que Facebook a un complexe face à Snapchat ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvec About Me, Google centralise vos informations personnelles
Article suivantEst-ce que le réseau Tor a été attaqué par une université commanditée par le FBI ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here