La Montsechia est la plus ancienne plante à fleurs apparue sur terre

Vivant il y a 130 millions d’années, la Montsechia est la plus ancienne plante à fleurs apparue sur terre.

C’est sur des fouilles en Espagne que Bernard Gomez, chercheur au laboratoire de géologie de Lyon (Université Lyon 1-CNRS) a lui-même recueillis des fragments fossiles.

Après 17 ans de travaux avec l’aide de son épouse Véronique, paléobotaniste, de Clément Coiffard pour la classification, de Carles Martin Closas pour la datation et de David L.Dilcher, professeur émérite au département des sciences géologiques de l’Université d’Indiana, ces chercheurs ont pu déterminer que la Montsechia est la plus ancienne plante à fleurs apparue sur terre : elle vivait il y a 130 millions d’années.

Un article présentant leur travail est paru dans la prestigieuse revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences.

Grâce à cette découverte, la Montsechia précède de 15 millions d’années le nénuphar, la plante qui était jusque-là considérée comme étant la plus ancienne plante sur terre.

On sait désormais que la Montsechia vivait dans l’eau douce. Comme il a été déterminé qu’elle est l’ancêtre des angiospermes, cela signifie qu’elle était une plante à fleurs, et portait donc des fruits.
Les chercheurs ont notamment découvert les caractères essentiels de l’angiosperme, comme un carpelle contenant les ovules de la plante et la trace du tube pollinique qui permettent de les féconder.

« La finesse de la cuticule, de rares appareils stomatiques qui permettent à la plante de trouver le dioxyde de carbone prouvent, entre autres caractéristiques, qu’elle vivait en milieu aquatique », explique Bernard Gomez.

Cette découverte de la Montsechia ajoute une information supplémentaire aux premiers maillons de la chaîne, celle qui a abouti au développement de la grande variété de plantes actuelles.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSuzuki : premières images officielles de la berline Baleno
Article suivantiOS 8.4.1 : Pangu sort un jailbreak pour la dernière version d’iOS

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here