La plateforme musicale Grooveshark cesse immédiatement ses activités

Lancée en 2007, la plateforme musicale Grooveshark annonce la fin immédiate de toutes ses activités.

C’est en 2007 que trois étudiants américains avaient lancé Grooveshark, une plateforme musicale. Le jeudi 30 avril 2015, elle a annoncé sa fermeture immédiate.

Cette fin abrupte d’expliquer par un procès avec des ayants droit. Pour avoir mis en ligne plus de 5 000 chansons sans l’accord des ayants droit, la plateforme s’est retrouvée devant la justice face à Universal Music, Sony Music et Warner Music Group.

Le 28 avril dernier, le tribunal de New York a reconnu coupable Grooveshark. En raison de ce verdict, la plateforme est passible de devoir reverser environ 750 millions de dollars aux ayants droit.

Confronté à cette somme astronomique, Escape Media, la société éditrice du site, a préféré trouver un compromis avec les maisons du disque en proposant de « cesser immédiatement nos opérations ». C’est pour cette raison que la plateforme musicale Grooveshark cesse immédiatement ses activités.

« Malgré les meilleures intentions, nous avons fait de sérieuses erreurs. Nous avons échoué à régulariser les licences des ayants droit sur l’ensemble du vaste catalogue de musique du service. Cela était mal. Nous nous excusons. Sans réserve », précise l’équipe de Grooveshark sur sa page d’accueil.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent7 ans pour identifier un son provenant de la micro-onde !
Article suivantUn test pour améliorer la fécondation in vitro

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here