La super-intelligence extraterrestre est déjà là !

C’est pour Motherboard que Maddie Stone a écrit un sujet très provocant intitulé que « La forme de vie dominante dans le cosmos est probablement les robots super-intelligents ».

Paul Davies a écrit : « Je pense qu’il est très probable, en fait inévitable, que l’intelligence biologique ne soit qu’un phénomène transitoire… Si jamais nous rencontrons une intelligence extraterrestre, je crois qu’elle est susceptible d’être post-biologique ». C’est sur ce thème que Maddie Stone a, pour Motherboard, écrit un sujet très provocant intitulé que « La forme de vie dominante dans le cosmos est probablement les robots super-intelligents ».

Elle écrit notamment que lorsque nous rencontrerons des extraterrestres, ils ne ressembleront probablement pas à de petits hommes verts ou à des insectes épineux. Il est probable qu’« il ne s’agira pas de créatures biologiques, mais plutôt des robots avancés qui dépassent notre intelligence dans tous les domaines possibles ».

De fait, alors que des dizaines de philosophes, scientifiques et futuristes ont prophétisé la montée de l’intelligence artificielle et la singularité imminente, la plupart d’entre eux ont limité leurs réflexions à notre Terre. En effet qu’est-ce qui empêche de penser que le risque soit le même dans le cosmos ?

C’est ainsi que l’article de Maddie Stone souligne que plusieurs penseurs considèrent que l’intelligence dominante dans le cosmos est probablement artificielle. Les personnes à oser de telles idées sont par exemple Seth Shostak, directeur du programme de recherche Extraterrestrial Intelligence à la NASA, l’astrobiologiste reconnu Paul Davies, Stephen Dick qui est président de la Bibliothèque du Congrès, ou encore la philosophe Susan Schneider qui a publié une étude intitulée « Alien Minds » qui explique pourquoi les formes de vie exotiques sont susceptibles d’être plus synthétiques que biologiques.

Comme de nombreuses preuves éparpillées à travers la galaxie laissent penser que nous ne sommes pas seuls, la question est bien évidemment de savoir qui ils sont et si nous pouvons communiquer avec.

Partant du principe que si une civilisation a mis 10 000 ans pour aboutir à la radio, elle mettra 50 ans pour découvrir l’ordinateur et 50 à 100 ans de plus pour l’intelligence artificielle. Comme il semble statistiquement logique que les autres civilisations du cosmos puissent être plus vieilles que nous, donc plus avancée, il semble tout aussi logique qu’elles soient passées à l’intelligence artificielle.

Mais attention, elle relève bien qu’il ne s’agit pas d’une intelligence artificielle comme nous arrivons le comprendre aujourd’hui, mais d’une super-intelligence artificielle qui dépasse tout ce que nous sommes capables d’appréhender. Dans son étude, Maddie Stone en appelle donc à ce que nous développions nos facultés pour être prêt à ce dialogue avec des machines… pour autant que nous puissions l’être un jour.

Si ce concept peut nous sembler farfelu, qui peut prédire où sera l’avancée de nos développements dans 100 ans, dans 1 000 ans ou dans un million d’année ? Il est certain que l’intelligence artificielle aura d’ici là fait de grandes avancées. Dès lors, le fait que l’existence de civilisations plus anciennes que la nôtre semble raisonnable, pourquoi ne pas imaginer qu’elles soient désormais des années en avance sur nous ?

Une fois que ce concept n’est pas admis, mais simplement compris, on peut commencer à se pencher sur ce que nous faisons… à savoir rechercher de la vie dans l’espace sur des planètes qui auraient des caractéristiques similaires à la Terre. Mais voilà, le fait d’admettre la possibilité que cette vie extraterrestre pourrait être composée de robot super-intelligent supprime le besoin d’une atmosphère et la présence d’océan.

De fait, cette théorie sur le fait que les créatures extraterrestres pourraient être des robots dotés d’une intelligence artificielle phénoménale nous fait prendre conscience que ce genre de créatures pourrait parfaitement vivre sur n’importe quel type de planète !

Alors que l’on ne connait pas les intentions de ses créatures vis-à-vis de nous, cette idée que des formes extraterrestres peuvent être partout a de quoi donner des frissons dans le dos. Êtes-vous prêt à les rencontrer ?

Pas si sûr… car comme le mentionne également Maddie Stone, ces civilisations pourraient être tellement avancées par rapport à nous que nous ne les intéresserions peut-être même pas. La seule solution ? Améliorer notre intelligence !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHigh-tech : comment investir avec des risques limités ?
Article suivantQu’est-ce qu’un tsunami ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

6 Commentaires

  1. Ces gens parlent de choses qu’ils ne connaissent pas, ne maitrisent pas… Bref, tout cela n’est que spéculation dans la tête des pseudos scientifiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here