La vidéo « Yahoo! Voice Assistant » n’a rien à voir avec Yahoo!

La vidéo « Yahoo! Voice Assistant » fait fureur sur le NET en présentant un système de reconnaissance vocale en langage naturel impressionnant. Malgré le titre de cette vidéo, ce système n’a rien voir avec Yahoo!.

Est-ce que le buzz provient de la vidéo « Yahoo! Voice Assistant », un système de reconnaissance vocale en langage naturel impressionnant, ou du fait que Yahoo! n’est pas à l’origine de ce système ? La question est pour le moment sans réponse même si le système est bel et bien réel.

Concrètement, cette vidéo montre un homme entrant dans sa voiture. L’application lui demande le plus naturellement du monde s’il se rend à son travail. Alors que ce dernier le lui confirme, l’assistant indique alors qu’il y a des embouteillages. Le conducteur demande alors d’envoyer un SMS à un contact, indiquant qu’il aura un retard de trente minutes puis, se ravisant, corrige à 40 minutes. Toujours aussi naturellement qu’une assistante de direction, l’assistant relit le message avant que la vidéo se termine.

Malgré que l’application soit affublée d’un logo Yahoo!, le petit hic est cette vidéo publiée sur Dailymotion ne montre un système de reconnaissance vocale imaginé par Yahoo!. Il s’agit donc d’un fake…

Enfin non, pas d’un fake vu que le site américain TechCrunch a réussi à trouver que cette démonstration correspondait à celle d’un produit développé par la start-up RobinLabs.

Alors pourquoi cette attribution à Yahoo! ? Tout simplement parce que c’était certainement tentant après que le groupe rachète récemment SkyPhrase, une autre start-up spécialisée dans le langage naturel.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle : 900 000 euros d’amende pour usage illégal de données personnelles
Article suivantHigh-Tech : 2013 est bientôt mort, vive et bonne année 2014 !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here