La vie sur Mars ne sera pas de tout repos

Alors que toutes les agences spatiales espèrent poser une mission habitée sur Mars avant la fin du siècle, il est bon de dire que la vie sur la planète rouge ne sera pas de tout repos.

Tout le monde rêve de visiter Mars, c’est ainsi que toutes les agences spatiales espèrent poser une mission habitée sur la planète rouge avant la fin du siècle. La société privée Mars One est même plus optimiste en pensant y installer une colonie avant 2030. Malgré cet engouement, il est bon de dire que la vie sur la planète rouge ne sera pas de tout repos.

Sans air, ni eau, ni ressources nutritives, Mars sera avant tout un milieu extrêmement hostile. À cela, il faut ajouter l’absence de magnétosphère et d’atmosphère, ce qui expose la planète aux rayons ultraviolets du Soleil. Pour y survivre, il faudra faire appel à des équipements de pointe vu qu’une simple balade à sa surface, sans radioprotection, pourrait s’avérer mortelle.

Une des solutions pourrait donc être de vivre dans des habitations souterraines.

Mais avant d’envisager la vie sur Mars, il faut aussi compter sur avec les désagréments du voyage, un périple de 5 à 10 mois.

À tout cela, il faut encore ajouter une dimension psychologique liée à l’isolement. En effet, sur la planète rouge, les astronautes se retrouveront livrés à eux même. Les communications vers la Terre seront compliquées en raison d’un décalage de 4 à 20 minutes, ce qui rend les conversations pratiquement impossibles, notamment le dialogue avec des proches pour bénéficier d’un soutien moral.

Mais, après avoir évoqué tous ces aspects négatifs, il faut aussi mettre en évidence certains aspects plaisants de la vie martienne, à commencer par le manque de gravité, une caractéristique qui peut transformer n’importe quelle ballade en démonstration de superhéros capable de sauter aussi haut qu’un kangourou ou de soulever des objets très lourds.

Alors qu’on est habitué à ne voir qu’une Lune, ceux qui seront sur Mars pourront observer Phobos et Deimos, des astres qui orbitent autour de la planète rouge près de trois fois par jour pour Phobos, alors que Deimos parcourt un tour complet en environ 30 heures.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTugboat : Facebook acquiert une start-up spécialisée dans le paiement en ligne
Article suivantEmDrive : un moteur spatial pour atteindre la Lune en 4 heures

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here