Le lancement de Microscope reporté

Le satellite Microscope devait être lancé ce samedi, cependant les conditions climatiques défavorables ont astreint l’appareil a reporté son lancement pour dimanche soir. Une décision prise par le CNES et ArianeSpace qui ont constaté des vents forts soufflant sur la région où doit décoller le satellite, si un incident se produisait les débris de l’engin pourraient se cracher sur une ville autour de la région.

Rendez-vous 24 avril pour le lancement

Le lancement du satellite Microscope a été reporté pour la deuxième fois, la date fixée au dimanche 23h heure de Paris, la fusée Soyouz STA Fregat-M devrait décoller depuis la Guyane si les conditions météorologiques sont favorables et propices au décollage. Un lancement qui sera retranscrit en direct sur le site du CNES.

La mission veut prouver qu’Einstein avait tort

Il y a 100 ans le physicien de renommée mondiale Albert Einstein découvrait la théorie de la Relativité, qui affirmait qu’une plume et un marteau arrivaient au sol en même temps malgré la différence de poids. Une théorie que le microsatellite français veut contredire en essayant de trouver une faille, Microscope sera ainsi chargé de tester cette théorie dans l’espace afin de prouver que les objets ne possèdent pas la même force gravitationnelle. Pour y arriver, le satellite a été équipé de deux outils chacun contenant deux cylindres construits en titane pour les uns et en platine pour les autres, ainsi les capteurs seront soumis à une vitesse d’un niveau de précision 10-15 pour vérifier si Einstein avait raison.

Si la mission Microscope démontre qu’il y a violation du principe d’équivalence, cela relancerait les théories sur la nature de notre univers, ouvrant les portes à une meilleure connaissance de ce dernier. Le défi CNES contre Einstein est ainsi lancé.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn traducteur de photos grâce à Microsoft Translator
Article suivantDécouverte d’une dent de cachalot âgée de 5 millions d’années
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here