Land Rover Discovery Sport TD4 180 : fallait-il attendre le nouveau moteur Ingenium ?

Les moteurs Ingenium arrivent sur le Discovery Sport. Est-ce que ça valait la peine d’attendre la disponibilité de cette nouvelle motorisation ?

Après avoir équipé l’Evoque avec ses moteurs Ingenium, c’est le Discovery Sport qui a droit au nouveau bloc diesel de cette famille, des motorisations 4 cylindres 2.0 litres TD4 compatibles avec la norme Euro 6.

Le nouveau Land Rover Discovery Sport. Équipé du bloc Ingenium, est disponible en deux niveaux de puissance : 150 et 180 chevaux.

Le bloc 150 chevaux est annoncé avec une consommation de 4,9 litres/100 km et des émissions de CO2 de 129 grammes/km. Le bloc 180 chevaux est pour sa part annoncé avec des chiffres légèrement supérieurs, 5,0 litres/100 km pour 139 grammes de CO2/km, ce qui provoquera un léger malus écologique.

La contrepartie de ce malus est que les performances du Discovery Sport TD4 180 sont annoncées à 8,9 secondes pour le 0-100 km/h et 188 km/h en vitesse de pointe.

La transmission à neuf vitesses est aussi une grande amélioration par rapport à l’ancien système, un dispositif qui vise à trouver le couple idéal.

Étonnamment docile, le moteur Ingenium est un véritable plaisir, d’autant plus qu’il est très silencieux.

En étant aussi raffiné que son prédécesseur, avec en plus cette nouvelle motorisation, il valait vraiment la peine d’attendre ce nouveau modèle du Discovery Sport.

Il est dès à présent en vente au Royaume-Uni, au prix de base 43 000 livres pour la version 180 ch.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows 10 : 11 raisons pour ne pas mettre à jour
Article suivantDeux adolescents piratent un hypermarché pour acheter « gratuitement » des jeux en ligne

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here